LA NECESSITE DE LA STERILISATION 

 

 

 

Comme chaque été, nous n’avons pu répondre aux dizaines de demandes d’accueil pour des portées entières  « trouvées dans le jardin » ou abandonnées à notre porte. Que sont devenues toutes ces petites victimes de l’irresponsabilité et de l’indifférence humaines?

 

Ecoutons Hervé Belardi, de la Confédération des SPA de France: « Selon les chiffres, ce seraient 10,7 millions de chats qui vivraient en France à nos côtés. Ce chiffre est bien évidemment en dessous de la réalité, puisque ignorant les chats »libres ». Libres? C’est ça la liberté? Peur, froid, faim, douleur de blessures ou de maladies, c’est la liberté? Le sort de ces millions de chats que nous voyons au quotidien filer d’une cache à l’autre n’est pas enviable : 100% de ces animaux, à l’espérance de vie très courte, ne mourront pas de vieillesse , mais de mort violente ou de maladies non soignées ».

 

Cette triste réalité, la seule façon de la combattre c’est la stérilisation. Pour ce qui est des chats errants, un arrêté  de 2014 prévoit que les maires fassent,chaque fois que c'est possible, stériliser et identifier les chats sans maîtres avant de les remettre sur leurs lieux de vie. Quelques maires de Loire- Atlantique commencent à s’engager dans cette voie,  avec l’aide des associations locales, comme Château-Thébaud (pionnier en la matière), Ancenis, La Turballe, Lavau sur Loire, Le Croisic, Nantes, Saint Gédéon, Saint Sébastien et Vallet. 

 

Bien entendu, les particuliers propriétaires de chats sont en première ligne ! il est aujourd'hui irresponsable de laisser se reproduire des chattes, au motif que les chatons c'est si mignon et qu'on trouve à les donner. Stériliser son animal, c'est la preuve qu'on l'aime et qu'on tient à lui. 

Un matou castré ne risque plus de blessures sévères par bagarre, donc plus de transmission du FIV, il ne fera plus de marquage d'urine et s'il sort, ne s'éloignera plus à des kilomètres, risquant l'accident de circulation pour aller retrouver une femelle.

Quant aux minettes, les portées successives les épuisent, et les mises- bas se passent parfois très mal : il n'est pas rare que des chatons n'arrivent pas à  naître, ou même meurent in utero, et si une césarienne n'est pas pratiquée rapidement, la chatte décède de septicémie.

La stérilisation coûte en moyenne 130 euros, la castration la moitié. Une somme finalement pas si importante...

 

 

Venez nous rencontrer 

Des Animaux et Des Hommes
Route de Pornic - Les Landes Bigot
44340 Bouguenais

dadh44@free.fr 

02 40 26 90 00 02 40 26 90 00

 

Devenez bénévole

Vous voulez devenir bénévole ?                  Vous trouverez tous les renseignements dans la rubrique "Nous aider" !

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Des Animaux et Des Hommes